Historique

En 1927 est créé le premier Institut Régional d’Education Physique français à Bordeaux.

©Ronan_Le-Merrer ©Ronan_Le-Merrer

Sous l’influence du Doyen de la Faculté de médecine Clément Sigalas (Cf photo ci-dessous), et suite au congrès national d’Education Physique de Bordeaux de 1923, est créé le premier Institut d’Education Physique français à Bordeaux. Le décret du 10 février 1927 signé d’Edouard Herriot officialise cette naissance.

Clément Segalas

Selon Clément Sigalas, également président du Bordeaux Etudiant Club (B.E.C.), il s’agit alors de « compléter l’éducation des étudiants en médecine et d’autre part de former des professeurs d’Education Physique dignes de ce nom ». On dispense dans cet établissement installé dans les locaux des Facultés de médecine et de pharmacie, des cours d’anatomie, de physiologie et des techniques de gymnastique et de sport. L’institut est à la fois un centre de recherches scientifiques et un lieu de formation à l’enseignement de l’éducation physique.

Dès 1933,

On y prépare également la première partie du Professorat d’Education Physique nouvellement établi. En 1937, le professeur de médecine R. Fabre en devient le directeur. A partir de 1940, l’Institut offre également une formation au nouveau diplôme de Moniteur d’Education Physique. Les cours théoriques sont donnés dans l’amphithéâtre du laboratoire de physiologie de la Faculté de médecine, tandis que la préparation technique et physique se fait dans les nouveaux équipements du Stade Municipal. Les travaux de recherche portent sur les méthodes d’éducation physique, les réactions sensori-psycho-motrices ou la respiration, la circulation... Mais il existe aussi des enseignements médicaux destinés aux étudiants ou aux docteurs en médecine, préparant de leur côté un Certificat d’Etudes médicales Supérieures d’Education Physique.

Après la seconde guerre mondiale,

l’IREP devenu IREPS est longuement dirigé par Gilberte Rougier, professeure de médecine. Celle-ci préside toujours aux destinées de l’établissement transformé en UER d’EPS après la loi Faure de 1968. Les UER EPS deviennent alors bicéphales, conjointement administrés par un président et un directeur. Le premier de ces directeurs est Henri Cortot, auquel succède plus tard P. Milleville puis Daniel Salaün.

Les cours théoriques sont alors donnés dans une annexe de la faculté de pharmacie, rue Broca, mais également à la faculté de médecine, tandis que les pratiques physiques ont désormais lieu sur le campus.

Jacques Thibault succède au long mandat de la présidente Gilberte Rougier en 1980, tandis que les UER deviennent habilitées à délivrer progressivement un DEUG puis une Licence Staps à partir de 1975.
Daniel Salaün qui en reste l’administrateur, est le principal artisan de l’entrée dans les nouveaux locaux du campus en 1991.

Par la suite, au gré de multiples appellations (UFR STAPS, Faculté des sports et de l’EP, UFSTAPS) et de l’ouverture de parcours professionnels différenciés, l’institution connait plusieurs directeurs parmi lesquels et chronologiquement:

  • André Menaut
  • Alain Lofi
  • Serge Fauché
  • Mariano Cid
  • Laurent Arsac

Julien Morlier en est le directeur depuis 2014.

Mise à jour le 25/02/2019